Chargement...

DÉCOUVREZ LE JAPON

LE PAYS HÔTE DE LA COUPE
DU MONDE DE RUGBY 2019

Itinéraires à Yokohama

Itinéraire de 3 Jours à YOKOHAMA.

Ceci est un exemple d’itinéraire de 2-3 nuits dans l’accommodation la plus près du stade. Pourquoi ne pas visiter les zones alentours avant le début et la fin du match ?

  • Jour 1

    Hôtel à Yokohama
    Marche
    Gare de Sakuragicho
    Bus
    Arrêt de Bus Sankeien-iriguchi
    Marche

    Le jardin Sankeien

    Le jardin Sankeien à Yokohama est un superbe jardin japonais, fruit de l'imagination de Sankei Hara et ouvert au public en 1906. L'homme d'affaire et amateur éclairé de la cérémonie du thé avait alors eu l'idée de rassembler plusieurs bâtiments historiques de tous le Japon au même endroit, pour permettre à tous une promenade dans le temps et les régions. Le jardin abrite donc dix structures classées aujourd'hui Bien culturel important du Japon, comme une pagode à trois étages ou des pavillons du thé provenant par exemple de Kyoto et de Wakayama, et harmonieusement arrangées ensemble. Le jardin, qui évolue agréablement en suivant les saisons, a par ailleurs inspiré de nombreux artistes, comme Yokoyama Taikan.
    Marche
    Arrêt de Bus Sankeien-iriguchi
    Bus
    Arrêt de Bus Yamashitacho
    Marche
    © Yasufumi Nishi/© JNTO

    Le quartier de Motonachi et Chinatown à Yokohama

    Yokohama, avec Kobe, est peut-être le plus célèbre des ports ouverts au trafic international pendant les dernières années de l'ère Edo (1603-1868). Depuis cette époque, la ville et plus particulièrement le quartier de Motomachi, à proximité des secteurs étrangers sont donc devenus le point d'entrée, au Japon, de nombreuses influences inconnues jusqu'alors. Une petite histoire dans la grande qui se découvre subtilement dans la rue commerçante animée de Motomachi. L'autre témoin de cette ouverture internationale est le cimetière étranger de Yokohama, disposant d'une superbe vue et où reposent de nombreuses figures de cette époque. Il faut aussi découvrir Chinatown, le plus grand quartier chinois du Japon, pour s'initier à la gastronomie de l'Empire du milieu !
    Sea Bass

    Yokohama Minato Mirai

    Les entrepôts de briques rouges de Yokohama sont d'autres témoins de l'histoire internationale de la ville portuaire, ayant été construit pendant les ères Meiji (1868-1912) et Taisho (1912-1923). Reconvertis, ils sont désormais occupés par de nombreux restaurants et boutiques, et accueillent régulièrement des concerts et d'autres événements. Un autre lieu célèbre du quartier de Minato Mirai est le parc d'attraction Cosmoworld, facilement reconnaissable à sa grande roue qui embellit les nuits du port. La Landmark tower, enfin, est un grand ensemble regroupant des bureaux, un hôtel, un centre commercial et un observatoire d'où la vue sur Yokohama est imprenable !
    Marche

    Boire et manger à Noge

    Immédiatement de l'autre côté de la gare de Sakuragicho par rapport à Minato Mirai, le quartier de Noge possède une ambiance beaucoup moins futuriste. Ce sont des petits bars et izakaya, les tavernes japonaises, des marchands de saké et de tout petits comptoirs où boire debout, qui ont fait la réputation de Noge, depuis de longues années, comme d'un quartier où sortir. En plus des institutions anciennes, de nombreux bars offrant des bières pression artisanales ou locales ont ouvert récemment. Bref, dans tous les cas, vous trouverez certainement l'endroit qui vous correspondra parmi les près de 500 enseignes.
    Marche
    Gare de Sakuragicho
    Marche
    Hôtel à Yokohama
  • Jour 2

    Hôtel à Yokohama
    Marche
    Gare de Sakuragicho
    JR
    Gare de Kannai
    Marche
    Croisière

    La Kirin Beer Factory

    Parmi les croisières proposées au départ de Motomachi, à Yokohama, la plus intéressante est certainement la « croisière-visite de la brasserie Kirin » ! Après 40 minutes de navigation dans les canaux de Yokohama – embarquement sur le quai du parc Zou-no-hana, littéralement la trompe de l'éléphant – et plusieurs anecdotes du guide, la visite de la brasserie Kirin commence. En plus des techniques, elle est l'occasion de revenir sur l'histoire de la bière au Japon. Une histoire qui a justement commencée au port de Yokohama. La croisière-visite se termine par une dégustation rafraîchissante.
    Marche
    Gare de Shin-Koyasu
    JR
    Gare de Higashi-Kanagawa
    JR
    Gare de Shin-Yokohama
    Marche

    Le musée des ramen de Shin-Yokohama

    Le musée des ramen Shin-Yokohama n'est autre que le premier parc à thème dédié à ce type de nouilles extrêmement populaires dans tout l'archipel. Plusieurs comptoirs permettent de comparer les recettes des différentes régions sans avoir à quitter Yokohama. Le musée est aussi célèbre pour son agencement, un vaste espace intérieur qui reproduit un environnement urbain de l'année 1958 – l'année de lancement des Nissin Chikin Ramen, les premières nouilles instantanées du pays. En plus des échoppes de ramen, quelques autres boutiques et cafés sont à découvrir, ainsi qu'une Dagashi-ya, boutique de douceurs rétro. Passer ensuite par la My Ramen Kitchen, pour créer sa propre recette de nouilles instantanées – à ramener en souvenir !
    Marche
    Gare de Shin-Yokohama
    Shinkansen
    Gare de Odawara
    Chemins de fer de Hakone Tozan
    Gare de Hakone Yumoto
    Marche

    Une nuit en ryokan à Hakone

    Le nom de Hakone évoque dans tous le Japon les douceurs du bain et de superbes vues sur le Mont Fuji. La ville thermale réputée est aussi l'une des plus faciles d'accès pour les Tokyoïtes, qui s'y précipitent chaque week-end. Elle s'est développée historiquement comme une étape du Tokaido, l'une des routes autorisées de l'ère Edo (1603-1868), qui reliait alors Tokyo et Kyoto. De nombreuses sources chaudes sont à découvrir à Hakone, à la journée ou en prenant le temps d'y passer la nuit. Ce qui peut être l'occasion d'essayer un ryokan, les auberges japonaises organisées autour des sources thermales, pour passer une nuit délicieuse et apprécier l'hospitalité japonaise.
  • Jour 3

    Hakone Onsen
    Marche
    Gare de Hakone Yumoto
    Chemins de fer de Hakone Tozan
    Gare de Odawara
    JR
    Gare d'Ofuna
    JR
    Gare de Kita-Kamakura
    Marche

    Kamakura

    La visite de Kamakura, ancienne capitale du Japon pendant la période du même nom, est incontournable. En plus de l'iconique Grand Bouddha, assis en plein-air depuis que les vagues du Pacifique voisin ont emporté plusieurs fois les bâtiments qui le protégeaient, il faut s'intéresser aux nombreux temples et sanctuaires de la ville fervente – où se croisent désormais plus de surfeurs que de moines. Parmi les sites à découvrir, il faut citer le Engaku-ji, avec sa porte à deux étages et ses jardins fleuris, le Kencho-ji et le sanctuaire Tsurugaoka Hachimangu. Prendre ensuite le temps de parcourir la rue Komachi-dori, pour apprécier la vie plus tranquille de Kamakura.
    Marche
    Gare de Kamakura
    Chemins de fer d'Enoshima Electric
    Gare de Hase
    Marche

    Le Grand Bouddha de Kamakura et le temple Hase-dera

    Depuis la gare de Kamakura, le plus pratique et le plus pittoresque pour rejoindre le Grand Bouddha est d'emprunter le Edo-den, un train local typique dont les wagons rétro sont même équipés de parquet. Le Grand Bouddha de Kamakura, du haut de ses 12,38 mètres est le deuxième plus grand du Japon, mais le seul qui soit en plein air ! Pesant 121 tonnes, il est à l'air libre depuis que les vagues du Pacifique ont eu raison, plusieurs fois de suite, de l'enceinte qui l'abritait, il y a plusieurs siècles. Le Daibutsu est Trésor National du Japon. Dans le même secteur se trouve le temple Hase-dera, où se pressent les Japonais en toutes saisons pour admirer les floraisons ou les couleurs d'automne ! La statue principale de Kannon, en bois, y présente ses onze têtes, et est l'une des plus importantes du Japon. Une double plongée dans l'histoire bouddhiste du Japon !
    Marche
    Gare de Hase
    Chemins de fer d'Enoshima Electric
    Gare de Kamakura
    JR
    Gare de Yokohama

Carte/Accès