Chargement...

DÉCOUVREZ LE JAPON

LE PAYS HÔTE DE LA COUPE
DU MONDE DE RUGBY 2019

Itinéraires à Kumagaya

Itinéraire de 3 Jours à KUMAGAYA.

Ceci est un exemple d’itinéraire de 2-3 nuits dans l’accommodation la plus près du stade. Pourquoi ne pas visiter les zones alentours avant le début et la fin du match ?

Une base idéale pour explorer et visiter le stade serait située à Kumagaya ou Omiya, etc…

  • Jour 1

    Hôtel à Kumagaya
    Marche
    Gare de Kumagaya
    Bus
    Arrêt de BusMenuma-Shitamachi
    Marche

    La ville de Kumagaya

    La ville de Kumagaya, au nord de la préfecture de Saitama, possède de nombreux points d'intérêt. Notamment l'ancienne clinique Sakata à Menuma, avec son architecture rétro si typique des débuts de l'ère Showa (1926-1989) et classé Bien culturel matériel du Japon. Son intérieur se visite aussi régulièrement. Mais la plus célèbre attraction de Kumagaya est le temple Menuma Shodenzan, un lieu énergétique puissant, où les visiteurs se pressent pour obtenir de bons auspices. Mais le site est aussi celui de gravures sur bois exceptionnelles et colorées dans le style de celles du Toshogu de Nikko. Le bâtiment principal, le Shodendo, est un Trésor national du Japon, reconstruit au milieu de la période Edo (1603-1869) et récemment rénové. Les arcades commerçantes à proximité sont l'occasion d'une pause shopping !
    Marche
    Arrêt de BusMenuma-Shitamachi
    Bus
    Gare de Kumagaya
    Chemins de fer de Chichibu
    Gare de Nagatoro

    La rue commerçante de Nagatoro

    À Nagatoro, entre la gare des chemins de fer Chichibu et le bord de la rivière – le lieu des formations rocheuses de Nagatoro Iwadatami – se déploie l'artère commerçante du même nom.C'est une succession typique de boutiques de souvenirs régionaux, de restaurants et de cafés tranquilles, où se reposer après avoir exploré les gorges. Longues de 400 mètres, ces dernières sont d'ailleurs l'un des lieux préférés des visiteurs, au cœur de cette région montagneuse de la préfecture de Saitama. La rue Nagatoro Iwadatami Dori est aussi l'endroit idéal pour s'essayer aux spécialités locales !
    Marche

    Descente des rapides à Nagatoro

    Nagatoro est le lieu d'une tradition unique de descente des rapides de la rivière en gondole – ce qui constitue la meilleure manière d'apprécier le panorama et la nature sauvage. Le site est même officiellement un Site au panorama exceptionnel et un Monument naturel du Japon. Le mot « toro » en japonais, la deuxième partie du nom Nagatoro, désigne en fait les flots calmes et profonds, à l'image de ceux des gorges en amont du village. Mais la descente en gondole a aussi ses passage en eau vive, quand la descente s'accélère en suivant le cours de la rivière Arakawa. Celle-ci s'écoule ensuite tranquillement jusqu'à la baie de Tokyo. Les bateliers animent eux aussi la descente à un point avec une bonne humeur communicative, même sans parler japonais.
    Marche

    Le sanctuaire Hodosan

    L'un des trois principaux sanctuaires de la région de Chichibu, Hodosan possède une histoire de près de 1900 ans ! Le nom du sanctuaire – littéralement « montagne qui arrête le feu » – est lié à la légende de sa fondation, quand le prince Yamato Takeru no Mikoto, alors menacé par un incendie de forêt, y aurait été sauvé par la divinité canine de la montagne. Arrivé au sommet, il a décidé de fonder un sanctuaire pour honorer les dieux de la montagne, Oyamatsumi, et du feu, Homusubi, ainsi que l'esprit de son ancêtre l'empereur Jimmu. Si l'entrée du site est en bas, au pied de la montagne, l'autel Okumiya est bien toujours au sommet, et peut être visité en empruntant le téléphérique.
    Marche
    Gare de Sanroku
    Téléphérique
    Gare de Hodosan-Sancho
    Téléphérique
    Gare de Sanroku
    Marche
    Gare de Nagatoro
    Chemins de fer de Chichibu
    Gare de Chichibu
    Marche
    Hôtel à Chichibu
  • Jour 2

    Hôtel à Chichibu
    Marche

    Le sanctuaire de Chichibu

    Le sanctuaire de Chichibu est un autre des trois principaux sanctuaires de la région, et est très couru à l'occasion du grand festival nocturne de chars, le Chichibu Yomatsuri, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco et organisé tous les ans début décembre. En plus d'avoir une histoire de plus de 2000 ans, les bâtiments du site sacré abritent de magnifiques sculptures colorées, qui ne sont pas sans rappeler celles du Hodosan du côté de Nagatoro. La divinité y étant vénérée est Yogokoroomoikane, une incarnation de la sagesse. Il est donc visité par de nombreux étudiants, surtout en période d'examen !
    Marche

    À la découverte de Banba Street

    La route qui mène au sanctuaire de Chichibu est appelée Banba Street. C'est une longue voie pavée de chaque côté de laquelle sont alignées les maisons modernes, de l'ère Taisho (1912-1923) et des débuts de l'ère Showa (1923-1989) – un paysage urbain typique du Japon d'antan. De nombreuses constructions sont d'ailleurs officiellement des Biens culturels matériels nationaux du Japon, au point que la balade est un véritable voyage dans le temps. Depuis l'ancien tabac au café rétro, en passant par une clinique dentaire du passé. Mais beaucoup de lieux ont également été rénovés récemment et sont devenus des lieux à la mode.
    Marche
    Gare de Seibu-Chichibu
    Bus
    Arrêt de Bus Mitsumine-Jinja(Sanctuaire)
    Marche

    Le sanctuaire de Mitsumine

    Après le sanctuaire de Chichibu et le Hodosan, voici le sanctuaire de Mitsumine. Ce dernier des trois sanctuaires principaux de la région de Chichibu possède également une longue histoire, de près de 1900 ans. Elle commence avec la découverte de la beauté naturelle du secteur, entre belles montagnes et rivières claires, par le prince impérial Yamato Takeru no Mikoto. Impressionné, il décide immédiatement de fonder un sanctuaire pour honorer les deux dieux créateurs du Japon, Izanami et Izanagi. Le sanctuaire de Mitsumine est célèbre pour ses statues de loups, qui couraient autrefois dans ses montagnes, et pour être un lieu énergétique important, très proche de la nature. La vue, à près de 1100 mètres d'altitude, est également superbe ! Beaucoup de visiteurs s'y rendent pour se purifier le corps et l'esprit, mais le site possède également une source chaude où se baigner, et de quoi se sustenter.
    Marche
    Arrêt de Bus Mitsumine-Jinja(Sanctuaire)
    Bus
    Gare de Seibu-Chichibu
    Chemins de fer de Seibu
    Gare de Tokorozawa
    Chemins de fer de Seibu
    Gare de Hon-Kawagoe
    Marche
    Hôtel à Kawagoe
  • Jour 3

    Hôtel à Kawagoe
    Marche
    Gare de Hon-Kawagoe
    Marche

    Promenade à Kawagoe, la petite Edo.

    Aux portes de Tokyo – anciennement Edo – Kawagoe est une ville célèbre au paysage qui n'est pas sans rappeler celui de la capitale dans le passé, d'où son surnom de petite Edo ! La rue commerçante Ichibangai possède un alignement de maisons marchandes typiques appelées Kuradukuri. Elles datent de l'ère Meiji (1868-1912), après le dernier grand incendie dont a souffert la ville en 1896. L'une des vues emblématiques de Kawagoe est Toki-no-kane, le grand clocher central. Marquant le passage du temps depuis 400 ans, la cloche sonne encore quotidiennement. Kawagoe est aussi célèbre pour Kashiya Yokocho, l'allée des bonbons où se trouvent près d'une vingtaine de confiseurs dans une atmosphère toujours aussi rétro. Enfin, la spécialité locale est l'anguille, à découvrir dans les nombreux restaurants de Kawagoe !
    Marche
    Gare de Kawagoe
    JR
    Gare d'Omiya
    Chemins de fer de Tobu
    Gare d'Omiya-Koen(Park)
    Marche

    Le village des bonsaïs à Omiya

    Si le bonsaï est aujourd'hui célèbre dans le monde entier, peu savent que la capitale de cet art subtil japonais se situe dans la préfecture de Saitama. Le village du bonsaï à Omiya date de l'ère Taisho (1912-1923) quand les marchands d'arbres miniatures de Tokyo ont investi le secteur, chassés de la capitale par le grand séisme du Kanto. L'art du bonsaï est depuis resté la passion locale, pratiquée par tous les habitants. Ce qui se découvre très bien en parcourant les allées du village, à la découverte des nombreux et superbes bonsaïs, certains âgés de plusieurs centaines d'années.
    Marche
    Gare d'Omiya-Koen(Park)
    Chemins de fer de Tobu
    Gare d'Omiya

Carte/Accès