Choix de la langue
JNTO Local Sites

Itinéraires à Kobe

Itinéraire de 3 Jours à KOBE.

Ceci est un exemple d’itinéraire de 2-3 nuits dans l’accommodation la plus près du stade. Pourquoi ne pas visiter les zones alentours avant le début et la fin du match ?

Jour 1

Hôtel à Kobe
Marche
Gare de Sannomiya
JR
Gare de Rokkomichi
Marche

Nada-gogou, le quartier du saké à Kobe

Dans tout le Japon, le nom de Nada-Gogou évoque celui d'un bon saké et des moments qui vont avec. La secteur, aux portes de Kobe, est celui d'une production historique et réputée – ce qui s'explique par tout un ensemble de raisons. Depuis la proximité de la mer intérieure de Seto, pratique pour le commerce, à la qualité des eaux pures descendants du mont Rokko et à celle du riz produit localement. La fraîcheur du Rokko-oroshi, « le vent du mont Rokko », favorisant certaines étapes de la production, est également mise en avant ! Plusieurs brasseries se visitent, de concert avec les musées dédiés, pour découvrir leur histoire et comprendre le saké. Nombreuses sont celles qui proposent également des dégustations, donc mieux vaut visiter le secteur à pied ou en transports en commun !
Marche
Gare de Rokkomichi
JR
Gare de Motomachi
Marche

Kobe

Kobe est une ville mondialement célèbre mais que peu de gens connaissent vraiment bien. Port prospère depuis des siècles, elle a été l'une des villes les plus au contact des premiers étrangers du Japon, au début de l'ère Meiji (1868-1912). Ce qui donne à la ville une touche internationale centenaire, qui se ressent dans de très nombreux détails ! Il faut découvrir les maisons occidentales de Kitano, sur les hauteurs, aux influences croisées ; ou explorer l'artère commerçante de Motomachi, à proximité de l'ancien peuplement étranger. Et puis déjeuner ensuite à Nankimachi, le pétillant Chinatown de Kobe. Les alentours du parc Meriken et de Harborland, près de là où s'élance l'iconique Kobe Port Tower, s'apprécient enfin très bien une fois la nuit tombée.
Marche
Gare de Kobe
JR
Gare de Sannomiya

Goûter au bœuf de Kobe

Pour plusieurs raisons, Kobe est connue dans le monde entier. Mais depuis maintenant 40 ans, elle est surtout connue pour son bœuf éponyme, adulé par les gourmets de tous pays. De nombreux restaurants, notamment vers Sannomiya, permettent de goûter à cette viande unique, à la production étroitement surveillée – le label « bœuf de Kobe » n'est pas facile à obtenir et tous les wagyu, les bœufs de races japonaises, ne peuvent y prétendre ! La plupart le cuisine en Teppanyaki, sur de vastes plaques chauffantes séparant les clients et le cuisinier. Un spectacle en soi, qui se déploie dans l'atmosphère chic des restaurants huppés de Kobe, et constitue un bel écrin pour bœuf de Kobe !
Marche
Hôtel à Kobe

Jour 2

Hôtel à Kobe
Marche
Gare de Kobe-Sannomiya
Chemins de fer de Hankyu
Gare de Ashiyagawa
Marche

Le mont Rokko

Kobe se déploie un peu à l'étroit entre la mer au sud et la montagne au nord. Une situation particulière qui a beaucoup influé sur les références et l'imaginaire de la ville. Une silhouette emblématique se déploie ainsi au nord-ouest de Kobe : celle du mont Rokko. Véritable symbole de la ville, dont il ferme l'horizon, il peut aussi être escaladé pour découvrir un panorama dégagé sur la mer intérieur de Seto, jusqu'à la baie d'Osaka et l'aéroport du Kansai ! La nuit, le paysage se pare de mille lumières scintillantes et devient, d'après son surnom japonais, une « vue à dix millions de dollars ». L'ascension peut se faire en funiculaire ou à pied, avec plusieurs itinéraires dont le plus facile est celui d'Ashiyagawa.
Gare du Rokko Câble Sanjo
Bus
Gare du Téléphérique de Sancho
Téléphérique
Gare de Arima Onsen
Marche

La station thermale d'Arima Onsen

L'une des stations thermales les plus connues du Japon, Arima Onsen est aussi l'une des trois plus anciennes – étant cité dans le Nihon Shoki, l'un des plus anciens ouvrages de l'archipel. Il y est expliqué que l'histoire d'Arima remonte au moins à 631 – année où l'empereur y aurait séjourné. Bien plus tard, c'est Toyotomi Hideyoshi, l'une des figures des luttes de la fin de la période Sengoku (1467-1603), qui en a grandement apprécié les eaux et a accompagné son développement. De nombreux hôtels et ryokan, les auberges japonaises, permettent d'y passer une ou plusieurs nuits, afin d'apprécier l'ambiance tranquille d'Arima – sans oublier ses deux eaux thermales, Kin-no-yu et Gin-no-yu, respectivement l'eau d'or et celle d'argent.
Arima Onsen (Staying at a ryokan)

Jour 3

Arima Onsen
Bus
Gare de Sannomiya
JR
Gare de Himeji
Marche

Le château de Himeji

Le château de Himeji, le seul château japonais classé au patrimoine mondial de l'Unesco, est connu comme l'un des plus préservés et des plus beaux de l'archipel. Il fait partie des 12 « authentiques », la poignée de châteaux japonais qui n'ont pas été détruits au cours de leur longue histoire, et par conséquent pas reconstruit. Ses tons très blancs le rendent uniques parmi les autres fortifications du pays, mais il est aussi très fonctionnel en plus d'être élégant ! Ne pas rater non plus, immédiatement dans l'enceinte, le jardin Kokoen et, de l'autre côté de la route, le musée d'histoire de la préfecture de Hyogo, dessiné par Kenzo Tange.
Marche
Arrêt de Bus Chokaku tokubetsu shien gakko, Kokoen-mae
Bus
Arrêt de Bus Téléphérique de Shosha-zan
Marche
Gare de Sanroku
Téléphérique
Gare de Sanjo
Marche

Le mont Shosha

Le mont Shosha, ou Shoshazan en japonais, est célèbre pour ses magnifiques couleurs automnales, que nombre de visiteurs viennent apprécier chaque année, et pour le temple Engyo-ji, situé au sommet. Héritier de 1000 ans d'histoire, ce temple isolé possède une atmosphère très particulière et de nombreux bâtiments historiques, dont plusieurs sont des Biens culturels importants du Japon. Ne pas rater Mokuzo-Shiten-no-ryuzo, un ensemble de statues de bois des quatre rois célestes ! Le temple, préservé et baigné dans une nature luxuriante a également servi au tournage du film Le Dernier samouraï. Le mont Shosha se situe au nord-ouest de la ville de Himeji, à environ 30 minutes de bus de la gare. L'ascension jusqu'au sommet prend environ une heure en randonnant – mais elle peut aussi s'effectuer en téléphérique.
Marche
Gare de Sanjo
Téléphérique
Gare de Sanroku
Marche
Arrêt de Bus Téléphérique de Shosha-zan
Bus
Gare de Himeji
JR
Gare de Sannomiya

Carte/Accès

Accès

Aller à Sapporo
En avion
  • Depuis Tokyo - 1h30 ~
  • Depuis Osaka - 2h ~
En train
COMMENT S'Y RENDRE
Aller à Kamaishi,
Iwate
En avion
  • Depuis Osaka - 1h20 ~
En train
  • Depuis Tokyo - 4h30 ~
COMMENT S'Y RENDRE
Aller à Kumagaya,
Saitama
En avion
En train
  • Depuis Tokyo - 40 mn~
  • Depuis Osaka - 3h10 ~
COMMENT S'Y RENDRE
Aller à Tokyo
En avion
  • Depuis Osaka - 1h10 ~
En train
  • Depuis Osaka - 2h30 ~
COMMENT S'Y RENDRE
Aller à Yokohama
En avion
En train
  • Depuis Tokyo - 18 mn ~
  • Depuis Osaka - 2h ~
COMMENT S'Y RENDRE
Aller à Shizuoka
En avion
En train
  • Depuis Tokyo - 1h ~
  • Depuis Osaka - 2h ~
COMMENT S'Y RENDRE
Aller à Toyota,
Aichi
En avion
En train
  • Depuis Tokyo - 3h ~
  • Depuis Osaka - 1h50 ~
COMMENT S'Y RENDRE
Aller à Osaka
En avion
  • Depuis Tokyo - 1h10 ~
En train
  • Depuis Tokyo - 2h30 ~
COMMENT S'Y RENDRE
Aller à Kobe
En avion
  • Depuis Tokyo - 1h15 ~
En train
  • Depuis Tokyo - 2h40 ~
  • Depuis Osaka - 12 mn ~
COMMENT S'Y RENDRE
Aller à Fukuoka
En avion
  • Depuis Tokyo - 1h35 ~
  • Depuis Osaka - 1h10 ~
En train
  • Depuis Tokyo - 4h50 ~
  • Depuis Osaka - 2h30 ~
COMMENT S'Y RENDRE
Aller à Kumamoto
En avion
  • Depuis Tokyo - 1h40 ~
  • Depuis Osaka - 1h10 ~
En train
  • Depuis Osaka - 3h ~
COMMENT S'Y RENDRE
Aller à Oita
En avion
  • Depuis Tokyo - 1h30 ~
  • Depuis Osaka - 55 mn ~
En train
  • Depuis Osaka - 3h30 ~
COMMENT S'Y RENDRE

Séjourner à KOBE – Hôtels, Ryokans, Auberges de jeunesse...

Réserver facilement ici